Travailler et évaluer par compétences et sans notes : un autre regard de l’élève sur lui-même et ses apprentissages, une démarche active de l’élève et sa famille …

Evaluer davantage les progrès des élèves dans l’acquisition de certaines compétences, en partant de ce que savent déjà faire les élèves, vers ce que l’on est en droit d’attendre d’eux à tel niveau d’enseignement. Les enseignants repèrent les points d’appui, même fragiles pour ces progrès et de ce fait différencient leur pédagogie et explicitent leurs at-tentes, formulent leurs objectifs.

Travailler dans un climat plus serein

Moins d’angoisse, moins d’esprit de compétition et donc un climat plus favorable aux travaux coopératifs. Pas de classement, pas de «  publicité  » des résultats, qui favorisent l’esprit de compétition dans son sens très négatif mais un système d’évaluation qui indique les progressions et ce qu’il reste à apprendre.

Aider l’élève à se projeter, et à comprendre là où il doit progresser. Les élèves sont disposés à regarder le détail de ce qu’ils ont réussi ou raté. Informer les familles et leur permettre de comprendre où se situent les réussites et les difficultés, d’entrer en dialogue avec les enseignants et les élèves-enfants sur ces sujets, en privilégiant le contact personnel grâce entre autres aux évaluations régulières et détaillées et aux bilans périodiques. Séparer l’évaluation des apprentissages disciplinaires et ce qui concerne la posture de l’élève dans la classe, au travers des items tels que l’autonomie, l’investissement et le respect des règles, qui sont transversaux à toutes les disciplines et essentiels à la réussite au collège.

ENCADRER ET ENCOURAGER :

Les adultes (équipes pédagogiques, éducatives, administratives, parents) doivent soutenir le collégien pour qu’il accepte de tâtonner sans se décourager, jusqu’à ce que, d’un devoir à l’autre, il comprenne ce que l’on attend de lui et progresse. L’adulte qui aide l’enfant à repérer ses besoins pour y répondre, et souligne ses points forts, le conforte dans son estime personnelle. Ce qui le rend plus fort pour surmonter les obstacles, à l’école et dans sa vie. Cela suppose de ne pas dramatiser ses erreurs mais qu’au contraire elle soit un outil pour apprendre. Pour parvenir, il est nécessaire de garder à l’esprit que les évaluations ne rendent compte que des compétences à un moment donnée, elles ne sont pas l’expression de la valeur de leur enfant. Il n’est pas "nul" s’il a échoué, ni "génial" s’il a réussi brillamment. C’est aussi pour cela que les équipes privilégient l’évaluation formative qui a pour fonction de favoriser la progression des apprentissages et de renseigner l’élève et l’enseignant sur les acquis ou les éléments à améliorer. L’élève aidé de sa famille doit être acteur de son parcours en comprenant les observables qui lui sont transmis par les équipes pédagogiques et éducatives. Il doit être en capacité de comprendre ce qu’il sait faire et ce qu’il ne sait pas faire, ce qu’il a acquis et ce qu’il n’a pas encore acquis.

07 Evaluation